Préparez-vous pour l'été avec les meilleurs cadeaux personnalisables de plage

Saviez-vous que la sérigraphie était un art millénaire ? Même si nous avons tendance à relier les processus d’impression à la technologie, reproduire des images ou des documents sur des supports date d’il y a bien longtemps. Les techniques de sérigraphie les plus anciennes remontent à l’an 3 000 av. J.-C. et viennent de la culture orientale. À cette époque, les habitants des îles Fidji utilisaient déjà les feuilles de bananier avec des trous pour élaborer leurs dessins avec différents types de couleurs. En Chine, l’utilisation des cheveux tressés des femmes durant l’époque antique a également été documentée. Avec le temps, les cheveux ont été remplacés par de la soie, donnant ainsi naissance au nom de la technique : sericum (soie) et graphe (écrire). Découvrez avec nous les détails de l’histoire de la sérigraphie et comment celle-ci a évolué au fil du temps.

Qu’est-ce que la sérigraphie

Parmi les processus utilisés dans les arts graphiques, la sérigraphie est le plus manuel de tous. Même si ses usages industriels sont très communs de nos jours, elle a également été appliquée avec succès dans le monde artistique, son représentant le plus célèbre étant sans doute Andy Warhol.

Si l’origine de la technique remonte à des milliers d’années, les premières impressions sur support en papier, appelées aujourd’hui « cartels publicitaires », ne nous viennent que du XXème siècle. Le travail de Guy Macco, reconnu comme étant le premier à utiliser la sérigraphie à des fins artistiques, s’est fait remarquer durant les années trente, précisément en 1932. L’utilisation de la soie a alors été totalement délaissée, vu qu’elle a tendance à se desserrer dans les environnements humides, et a donc été remplacée par l’acrylique ou le nylon.

En dépit des années qui passent, la sérigraphie reste fidèle à son essence. La technique consiste à transférer l’encre à travers une maille tendue sur un cadre ou un écran. Dans les zones sans images, le passage de l’encre est bloqué par une émulsion. Il s’agit d’une réaction chimique qui fait en sorte que l’encre passe par les zones vides, donnant ainsi vie à l’image. Pour réaliser ce processus, l’encre est mise sur la partie supérieure de l’écran et est étalée avec une raclette. Il ne reste alors plus qu’à enlever le cadre et le design est prêt !

Personnaliser par sérigraphie

Aujourd’hui, cette procédure d’impression est l’une des plus utilisées pour réaliser des reproductions artistiques ainsi que dans le monde publicitaire. Son coût est l’un des principaux facteurs qui lui permet de rester en vigueur, étant donné qu’un même écran peut être utilisé des centaines de fois. En effet, après avoir réussi le premier modèle, l’impression peut être répétée en suivant la même définition. De plus, cette technique est très appréciée pour les travaux de haute qualité, car elle permet l’utilisation d’encres dorées et argentées. En revanche, elle est assez limitée quant aux dégradés, aquarelles et textures.

Les utilisations de la sérigraphie sont aussi diverses que les supports qui permettent son application. C’est une technique très versatile qui peut être utilisée sur une infinité de matériaux, quoique les variantes les plus communes sont la sérigraphie sur papier et la sérigraphie textile qui permet d’estamper des designs sur tous types de vêtements et chaussures. Afin de personnaliser par sérigraphie, le tissu le plus approprié est le coton, car l’épaisseur du tissu affecte la bonne absorption de l’encre. Elle peut aussi être appliquée sur du plastique, sur les panneaux publicitaires, sur les panneaux de signalisation ou même dans les abribus. Le bois, le liège, le cristal, les métaux lisses ou les vinyles font également partie des matériaux susceptibles d’être personnalisés par sérigraphie.

Couleurs ineffaçables

Imprimer par sérigraphie est une technique rapide qui apporte une coloration vibrante. Grâce à sa durabilité supérieure aux autres techniques d’estampage, la qualité du résultat est garantie. Les couleurs demeureront pratiquement ineffaçables au fil des années. C’est la technique la plus recommandée pour les designs aux tons de couleurs peu variés, d’autant plus qu’elle s’adapte à presque tous les matériaux.

En effet, la personnalisation de designs par sérigraphie permet un maximum de six couleurs. Plus les couleurs seront nombreuses, plus le coût sera élevé. Un autre facteur important à considérer est le fond de couleur sur lequel sera effectuée l’impression, car un fond très foncé nécessitera l’utilisation d’une couleur de plus comme base. Le processus commence alors dès que les graphiques à imprimer sont fournis. Comme vous pouvez le voir, il s’agit de l’une des techniques les plus simples du marché. L’étape suivante consiste à créer l’écran grâce à une émulsion chimique. Durant cette phase, il est primordial que la maille du cadre reste immobile. Enfin, il faut savoir que l’impression peut se réaliser manuellement ou automatiquement. Bien entendu, la procédure automatique réduit le temps de production en faisant recours non seulement à des écrans plus grands ou rotatifs afin d’assurer la continuité de la production, mais aussi à des systèmes de séchage.

Maintenant que vous savez tout sur la sérigraphie, vous pouvez consulter chez un fournisseur de confiance tous les produits sur lesquels il vous sera possible de marquer par sérigraphie le design personnalisé qui s’adapte le mieux à vos besoins.